Burn-out : et si vous aviez abusé des plaisirs charnels?

AVERTISSEMENT: Les informations sur ce site n'ont pas pour but de prescrire la médecine. Ce site ne cherche ni à guérir, ni à soigner, ni à traiter, mais uniquement à présenter les solutions alternatives qui favorisent votre bien-être. Consultez donc obligatoirement votre médecin en matière de santé.



Par définition, le burnout est considéré comme un mal intimement lié au domaine professionnel. Il a en effet la possibilité d’affecter plusieurs personnes qui exercent une activité professionnelle (qu’il soit des cadres ou des dirigeants).

Néanmoins, on peut se demander s’il peut être lié à d’autres domaines. C’est pour cela qu’on se demande si l’abus du plaisir charnel peut-être l’une des causes du burnout. Lisez plutôt !

Burn-out: et si vous aviez abusé des plaisirs charnels?

Le burn-out : qu’est-ce que c’est ?

On considère le burn-out comme étant une situation de malêtre aussi bien au niveau physique que mentale. Comme susmentionné, il est intimement lié au domaine professionnel.

Ce qui signifie qu’il ne faut pas le confondre par exemple avec la dépression. En outre, tiré de l’anglicisme, il signifie principalement « épuisement professionnel ». Plusieurs causes peuvent justifier un tel état. Mais il peut également avoir plusieurs symptômes.

Quels sont les symptômes du surmenage sexuel ?

Il y a plusieurs manifestations qui peuvent justifier cet état. En réalité, il peut se caractériser par une multitude de symptômes.

  • Les troubles du sommeil : lorsque vous avez le burn-out, vous aurez certainement des insomnies de façon fréquente
  • Un manque de concentration : lorsque vous manquez de sommeil et que vous êtes stressé, la qualité de votre travail s’en trouvera impactée. Ce qui fait que vous aurez du mal à vous concentrer.
  • Des douleurs musculaires : elles sont généralement cervicales. Toutefois, il peut également arriver que vous ressentiez une boule au ventre en cas de burn-out.
  • Des problèmes cardiaques : lorsque vous avez le burn-out, vous pouvez être amené à avoir un pouls élevé ou de l’hypertension artérielle.
  • L’addiction : lorsque vous êtes en proie à cet état, il n’est pas étonnant que cela crée de la dépendance. C’est à ce niveau là que peut se manifester une addiction au plaisir charnel.

L’abus de plaisir charnel

Lorsqu’on parle des plaisirs charnels, cela renvoie principalement aux plaisirs ressentis par les différents sens. Ainsi, lorsque vous souffrez du burn-out, il n’est pas étonnant que vous ayez recours à certains plaisirs, afin de retrouver un état optimal.

En effet, les plaisirs charnels peuvent être considérés comme un exutoire pour le corps humain. Ils peuvent occasionner une sécrétion de l’hormone du plaisir qui tend à détendre le corps. Ce qui serait très avantageux en cas de burn-out.

Néanmoins, l’excès de plaisir charnel est un inconvénient. Ceci, dans la mesure où cela peut créer une dépendance. Cette dépendance qui pourra ainsi impacter sur un bon nombre d’aspects de votre vie au quotidien.

Ainsi, ce n’est donc pas l’abus de plaisir charnel qui peut causer le burn-out. Toutefois, cela demeure possible dans le cas où, votre activité professionnelle implique des plaisirs charnels au quotidien.

Burn-out et désir sexuel : un lien ?

Il est indéniable que le burn-out et le plaisir charnel sont liés. Toutefois, ce n’est généralement pas l’abus de plaisir charnel qui le cause. C’est d’ailleurs tout le contraire, car c’est le burn-out qui peut occasionner une dépendance à ces plaisirs.

Si vous êtes donc victimes du burn-out, il peut arriver que pour vous déstresser, vous ayez recours aux plaisirs charnels. Quoi qu’il en soit, il serait préférable de ne pas en abuser.

Vous devez plutôt chercher des moyens pour en finir avec cette maladie professionnelle.


Lisez aussi:

Baisse de libido chez l’homme: que faire?

Burn-out sexuel: quand trop de sexe tue le sexe