Problème d’érection entre 40 et 50 ans: que faire?

AVERTISSEMENT: Les informations sur ce site n'ont pas pour but de prescrire la médecine. Ce site ne cherche ni à guérir, ni à soigner, ni à traiter, mais uniquement à présenter les solutions alternatives qui favorisent votre bien-être. Consultez donc obligatoirement votre médecin en matière de santé.



À partir d’un certain âge, les hommes éprouvent de réelles difficultés à se mettre en érection. La sexualité étant encore pour certaines personnes un sujet tabou, il leur est difficile de solliciter de l’aide.

Les hommes ayant entre 40 et 50 ans sont les plus concernés par le problème d’érection. Quelles sont les causes des problèmes érectiles ? Quelles sont les solutions efficaces pour y remédier ? Apprenez-en plus dans cet article.

Problème d’érection entre 40 et 50 ans: que faire?

Les causes des problèmes d’érection entre 40 et 50 ans

Avant de parler de problèmes d’érection, il faut que l’individu ait constaté l’arrêt de fonctionnement de son organe plus d’une fois.

Généralement, il faut constater le dysfonctionnement érectile sur une période de trois mois avant d’attester qu’un individu a des problèmes d’érection.

Le dysfonctionnement érectile peut se manifester par un manque de rigidité du pénis le rendant incapable d’accomplir un acte sexuel.

Plusieurs facteurs sont à la base des problèmes d’érection. Il s’agit essentiellement des facteurs physiques en ce qui concerne les personnes dont l’âge est compris entre 40 et 50 ans.

Le pénis a besoin d’un flux sanguin normal allant vers le pénis et revenant du pénis, des nerfs assez vifs, de la présence d’hormones sexuelles masculines et d’un véritable appétit sexuel pour avoir une bonne érection.

Dans le cas où l’un de ces facteurs manquerait, le dysfonctionnement érectile se manifeste chez l’individu.

Aussi l’altération des artères, l’hypertension artérielle, le diabète un taux de cholestérol très élevé peuvent causer des problèmes d’érection. La dépendance à l’alcool et au tabac entraîne les dysfonctionnements érectiles.

Il faut noter que quand l’âge d’un homme évolue vers la quarantaine d’âges, ses nerfs deviennent naturellement de moins en moins vifs et son désir sexuel diminue progressivement.

Pour toujours maintenir une activité sexuelle dans ce cas, il est important de prendre certaines dispositions.

Que faire contre l’impuissance en vieillissant ?

Lorsque les dysfonctionnements érectiles se constatent, il est important de briser le tabou et de se donner le courage d’en parler. Les individus touchés par les problèmes d’érection ont peur d’exprimer leur mal et se protègent contre les moqueries.

Ce qui peut être considéré comme une mort silencieuse. Il ne devrait pas en être ainsi. Le mieux est de se faire suivre par un psychologue. La performance sexuelle est liée d’abord au mental.

Le second réflexe doit être de consulter un sexologue. Un sexologue est la personne indiquée pour diagnostiquer les causes réelles et savoir les solutions appropriées à recommander.

Généralement, le traitement est soit par voie orale ou par voie locale. Le traitement par voie orale consiste en la prise de médicaments stimulant les muscles des corps caverneux et augmentant l’apport sanguin.

Un traitement hormonal est aussi privilégié pour augmenter la testostérone.

En ce qui concerne le traitement local, il consiste à faire des injections dans le corps caverneux du pénis.

Ce traitement intervient quand le dysfonctionnement est lié à une maladie (cancer de prostate, paraplégie, sclérose, etc.) et permet à l’individu d’avoir une érection rapide et rigide.

Toutefois il est important de pratiquer régulièrement des activités physiques pour se maintenir en bonne santé et avoir des nerfs plus vifs.

Pour ceux qui aiment les recettes de grand-mère, croquer du gingembre ou le mettre dans le repas permet d’avoir une bonne érection, peu importe l’âge.


Lisez aussi:

Problème d’érection à 20 ans: un fléau qui détruit les jeunes adultes

Problème de couple et baisse de libido: que faire?