Problème de prostate: quels sont les conséquences?

AVERTISSEMENT: Les informations sur ce site n'ont pas pour but de prescrire la médecine. Ce site ne cherche ni à guérir, ni à soigner, ni à traiter, mais uniquement à présenter les solutions alternatives qui favorisent votre bien-être. Consultez donc obligatoirement votre médecin en matière de santé.



La prostate est un petit organe situé en bas de la vessie de l’homme qui joue un rôle essentiel dans la reproduction, car il produit le liquide séminal.

Ce liquide prépare le chemin en neutralisant tous les dangers sur la route devant emprunter les spermatozoïdes contenus dans le sperme pour atteindre l’ovule de la femme.

Malheureusement, il peut arriver que cet organe soit sujet à des problèmes comme des maladies. Dès lors, l’homme ne saurait utiliser normalement son appareil génital. Cet article vous présente les conséquences des problèmes de prostate.

Problème de prostate: quels sont les conséquences?

La prostatite

La première conséquence des problèmes de la prostate est la prostatite appelée également « inflammation de la prostate ». La conséquence directe est l’apparition des douleurs dans le pénis en urinant.

Le sujet présente aussi une fièvre brûlante suivie de fatigue. L’urine a une couleur jaune foncé et produit souvent une odeur nauséabonde. Les problèmes de prostate font apparaître du sang dans le sperme ou l’urine de l’homme.

En plus de cela, le malade est toujours en train d’uriner. La prostatite engendre aussi des douleurs musculaires.

L’hypertrophie bénigne ou adénome de la prostate

L’adénome de la prostate ou hypertrophie bénigne est l’une des graves conséquences de la maladie de la prostate. Au départ, l’on dira que c’est un phénomène naturel qui se caractérise par le grossissement de la prostate.

Cependant, ce grossissement peut devenir grave. C’est ce qu’on observe le plus souvent chez les personnes du troisième âge. L’on a alors des troubles urinaires (difficultés pour uriner, faiblesse du jet de l’urine, l’envie pressante de toujours uriner).

En plus des troubles urinaires, le sujet est victime de dysfonctionnement sexuel comme la faiblesse sexuelle, les troubles érectiles, etc. Dès lors, l’urètre (canal de sortie de la vessie) se compresse.

Cela perturbe la bonne circulation du flux urinaire depuis les reins jusqu’à l’urètre en passant par les uretères et la vessie. La conséquence ultime de cette compression est le cancer de prostate.

Le cancer de la prostate

La conséquence suprême des problèmes de la prostate est le cancer. Le malade a des difficultés pour uriner. Il peut avoir dans le même temps des difficultés pour retenir son urine. Il a le sommeil troublé, car il doit se lever fréquemment pour faire pipi.

Ce constat est très récurrent durant la nuit, et il a une sensation de brûlure lorsqu’il urine. Il n’est pas à exclure qu’il y ait du sang dans ses urines et dans son sperme. Ce qui justifie également des troubles érectiles et une éjaculation douloureuse.

Les conséquences des problèmes de prostate se manifestent également par la douleur dans les os. Le sujet a mal quand on lui touche les os dans la hanche, le dos et ses pieds.

Le cancer de prostate entraîne aussi une toux chronique qui dérange le bon fonctionnement des intestins.

Les spécialistes soutiennent que les cures pour traiter ce mal peuvent entraîner d’autres complications comme l’insuffisance rénale et la compression de la moelle épinière. Or, une fois que la moelle épinière est atteinte, il y a réduction de la mobilité.

Pour finir, il faut retenir que le cancer de prostate peut déboucher sur le syndrome de paranéoplasique. C’est un ensemble d’anomalies causées par certains cancers.

Elle peut malheureusement être responsable de tumeur, une maladie qui se guérit difficilement.


Lisez aussi:

Problème de couple et baisse de libido: que faire?

Psychanalyse : est-ce efficace pour vaincre l’impuissance mentale ?