Témoignage impuissance masculine (j’ai retrouvé ma virilité)

AVERTISSEMENT: Les informations sur ce site n'ont pas pour but de prescrire la médecine. Ce site ne cherche ni à guérir, ni à soigner, ni à traiter, mais uniquement à présenter les solutions alternatives qui favorisent votre bien-être. Consultez donc obligatoirement votre médecin en matière de santé.



L’impuissance masculine est un problème qui fait souffrir. Mais il est possible d’en guérir, comme c’est le cas de Fabien.

Témoignage de guérison de limpuissance masculine

Une vie sexuelle épanouie

Il est arrivé à beaucoup d’hommes de connaître des problèmes d’érection. C’est notamment le cas lorsqu’on est vierge et qu’on se dépucèle.

Fabien, 50 ans, se souvient par exemple :

C’était ma première fois. Elle aussi. Nous étions très stressés à l’idée de finalement le faire. On était chez elle et on a commencé par les préliminaires.

La tension montait mais on s’est précipités. Je n’arrivais pas à bander fort avant la pénétration. Mon érection était toute molle à cause du stress.

La première fois est toujours particulière on le sait. Heureusement, c’est uniquement pour cette raison qu’il n’arrivait pas à avoir une érection assez puissante :

Les rapports suivants ont été meilleurs. En prenant notre temps lors des préliminaires, en communiquant et s’écoutant, tout s’est mieux passé. Mon érection était de bonne qualité et nous avons pu prendre énormément de plaisir.

Fabien donne une clé qui est importante afin de guérir d’un trouble érectile. « L’étape de montée de la tension sexuelle pendant les préliminaires est très importante ! C’est à ce moment que vous allez monter en température avec votre partenaire.

Il faut écouter son corps, celui de sa compagne et bien communiquer, pour se relâcher et ne pas connaître la sensation d’érection molle ».

Quand la tension sexuelle monte avant le rapport, elle est souvent rapide. Il ne faut pas négliger les prélis qui sont la passerelle entre ce moment et la pénétration vaginale.

Le retour des troubles érectiles

La vie n’est pas un long fleuve tranquille et Fabien a changé de partenaire.

Il détaille : J’ai pris beaucoup de plaisir quand j’étais jeune. Cependant, mes problèmes sont réapparus quand j’ai changé de partenaire. Ma première copine est celle avec qui j’ai fait ma première fois.

Quand j’étais jeune, on s’est séparés et j’ai rencontré une autre femme. Avec elle, au début, mes problèmes sont revenus. Je ne comprenais pas vraiment pourquoi. La vérité se trouve dans le changement.

Les repères ne sont pas les mêmes et il faut savoir s’y habituer. C’est à ce moment que j’ai dû faire preuve de patience. Au bout d’un moment, mes érections sont redevenues normales.

Ne pas s’impatienter quand on est victime d’impuissance est essentiel, les problèmes peuvent disparaitre plus tard.

L’impuissance : la prise de conscience

Finalement, Fabien a fait toute sa vie avec cette femme :

On s’est mariés, on a pris beaucoup de plaisir au lit. Mais au bout d’un moment, une certaine routine s’installe.

Pour solutionner mes problèmes qui revenaient, on a pris conscience qu’il fallait re-pimenter nos relations sexuelles. En fait, tout s’est réglé car on a réalisé quelques fantasmes.

Il conclut en donnant de précieuses astuces. « J’ai compris avec le temps que notre mode de vie influe sur beaucoup de facteurs. Il faut s’alimenter correctement, faire du sport et boire régulièrement. Ma jeunesse m’a servi d’exemple ».


Lisez aussi:

Trouble de l’érection: les symptômes qui ne trompent pas

Viagra et alcool: attention danger