Quelle solution pour un trouble de l’érection psychologique?

AVERTISSEMENT: Les informations sur ce site n'ont pas pour but de prescrire la médecine. Ce site ne cherche ni à guérir, ni à soigner, ni à traiter, mais uniquement à présenter les solutions alternatives qui favorisent votre bien-être. Consultez donc obligatoirement votre médecin en matière de santé.



Un trouble de l’érection peut avoir d’importantes répercussions psychologiques. Quelle est la solution pour guérir de ce problème ?

La solution pour guérir un trouble de lérection psychologique

Le trouble de l’érection : définition

L’impuissance masculine est un sujet qui mérite une certaine attention car un grand nombre souffre, à un moment de sa vie sexuelle, d’un trouble de l’érection.

De plus, le monde actuel fait en sorte qu’on doit voir l’homme comme une personne virile et sans faille. Au lit il doit être performant et ne pas faiblir.

Cependant, la vérité est toute autre.

Les troubles de l’érection englobent plusieurs problèmes. On trouve notamment l’impuissance masculine ou encore l’éjaculation précoce.

Le premier est le fait de ne pas produire ou maintenir une érection suffisamment forte pour avoir des relations sexuelles épanouies. Elle peut provenir d’une mauvaise circulation sanguine ou une maladie vasculaire qui touche les artères du pénis.

Le deuxième trouble est le fait de ne pas réussir à contrôler son mouvement éjaculatoire pendant un rapport sexuel. La conséquence est que celui-ci ne dure pas longtemps. De nombreuses causes biologiques peuvent expliquer ce problème sexuel.

Tous ces problèmes dont souffre l’être masculin ont des conséquences psychologiques importantes, qui peuvent amener à des répercussions sur la vie en général.

Ils amènent à développer du stress, de l’anxiété, une baisse de la confiance en soi voire de la dépression. Traiter ces troubles devient donc un travail important.

Les différents symptômes psychologiques

  • L’anxiété de performance

Ce trouble est la principale cause d’un trouble de l’érection chez les hommes. Quand on change de partenaire ou qu’on effectue sa première fois, ce trouble est fréquent.

L’homme pense ici qu’il ne va pas réussir à avoir une érection suffisamment correcte pour faire plaisir à sa partenaire.

  • La dysfonction érectile psychogène primaire

On trouve ce problème majoritairement chez les jeunes de moins de 45 ans. Cela se caractérise par des érections tout à fait normales lors de la masturbation mais qui n’apparaissant pas ou peu lors d’un rapport avec une partenaire.

La timidité fait en sorte que l’érection ne vient pas durant les préliminaires ou disparait au moment où il faut pénétrer le vagin.

Cette dysfonction érectile entraîne alors un cercle vicieux car les hommes ne veulent ainsi plus rencontrer de nouvelles partenaires, de peur d’avoir à nouveau cette sensation.

  • La routine

Avoir des rapports sexuels à une date déterminée va entraîner de la routine. Or celle-ci entraine de la lassitude, puis une raréfaction des rapports et finalement un trouble de l’érection.

  • La partenaire et le couple

Une femme qui a une attitude négative et dévalorisante par rapport aux performances de son partenaire va entraîner une grande culpabilité.

Les reproches faits voire une frustration exprimée en public ont des conséquences particulièrement négatives.

L’ambiance de couple influe également sur votre désir sexuel dans le cas où il y a de gros problèmes et conflits.

Comment guérir de l’impuissance

Ne plus connaître ces troubles de l’érection d’origine psychologique repose sur une solution très simple. Il va falloir vous armer de patience. Réduire votre niveau de stress va passer par un travail s’axant sur la respiration et la préparation.

Respirer d’une meilleure façon et prolonger les préliminaires pour s’habituer à un certain niveau d’excitation sont les principales clés. Avoir un mode de vie sain l’est aussi.


Lisez aussi:

Je suis précoce: que faire ?

La méditation nofap pour les hommes qui veulent se canaliser